SIMLIFE

Simulation à haut degré de réalisme en Médecine interventionnelle, un nouveau modèle utilisant un corps reperfusé et reventilé

LE PROJET


En 2011 a été initié, par l'impulsion des professeurs, J.P Richer, J.P. Faure et C. Brèque du laboratoire d'anatomie de la faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université de Poitiers, une machinerie unique au monde pour simuler des actes chirurgicaux, ce procédé à été breveté le 02 novembre 2015 auprès de l’INPI.

LE CONTEXTE

     La recommandation "jamais la première fois sur le patient" représente le socle de l'enseignement par simulation pour la formation médico-chirurgicale. Or l'enseignement par simulation est limité par le réalisme anatomique. En effet, il existe une différence importante entre les dispositifs actuellement disponibles (simulateur informatique, modèle animal, cadavres humains frais ou embaumés) et la réalité d'un bloc opératoire.

      De plus, le modèle du compagnonnage selon Haslted « je vois, je fais, j'enseigne » n'est plus compatible avec la réalité des contraintes socio-économiques du bloc opératoire (car très chronophage), de la demande de sécurité du patient. Ce mode d’enseignement est aussi de moins en moins accepté par les patients.
 
     Aussi, l'évolution du statut des internes, les modifications des procédures et des techniques chirurgicales (vidéoscopie, robotique, mini invasive,…) ainsi que l'amplification de la pression médico-légale impose de recourir à une pédagogie par simulation pour la formation des internes en chirurgie.

     En effet, il apparaît que l'apprentissage dans un contexte approprié et réaliste de simulation augmente le niveau d'acquisition des compétences de l'interne et diminue son stress et son anxiété.

LE MODELE


     Simlife est un nouveau modèle de simulation unique pour lequel il n'existe pas d'autre alternative permettant de répondre à la demande de formation des chirurgiens à un tel niveau de réalisme.

     Il s'agit d'un mannequin humanoïde à très haut degré de réalisme utilisant des corps associés à un dispositif de circulation pulsatile et un dispositif de ventilation. Les capacités d'adaptation hémodynamiques ou ventilatoires permettent de mimer des situations hyper réalistes de bloc opératoire dans le cadre de scénarios.

     Ce modèle permettant de former les professionnels de la santé dans le domaine de la chirurgie, en situation de bloc opératoire, afin de les confronter à des procédures complexes. Il est notamment pertinent pour la réalisation de procédures par voie ouverte et par voie cœlioscopique. Il touche différents domaines tel que l'enseignement pratique avec les prélèvements multi-organes, cela permet de mesurer l'acquisition de compétence lors de l'apprentissage des gestes chirurgicaux.

LA METHODE


     Le modèle Simlife est préparé à partir d'un corps ayant fait l'objet d'un don du corps à la science et pouvant être utilisé pour toutes les chirurgies concernant le tronc humain.

     Le cahier des charges concernant la réalisation de ce modèle cadavérique humain est basé sur 4 impératifs :
  •     technique avec la revascularisation du tronc (membres possibles) par un liquide mimant le sang permettant une circulation artérielle pulsatile et une turgescence veineuse, associée à une coloration et une température réalistes des organes. Elle comprend aussi un système de ventilation reproduisant les mouvements de la cage thoracique et du diaphragme afin d'augmenter encore le réalisme du modèle.
  •     de capacité d'adaptation (selon le scénario, les événements indésirables au cours de la séance)
  •     de capacités pédagogiques (chirurgie « ouverte » et laparoscopie)
  •     un coût contrôlé minimisé

Pour ce qui est de la préparation du corps, on a :simlife
  •     2 canules au niveau de chaque gaine vasculaire du cou (artères carotides communes et veines jugulaires internes)
  •     un capteur de pression intracardiaque se substituant à la canule dans l'artère carotide droite
  •     2 canules au niveau de chaque trigone fémoral (artères et veines fémorales)
  •     une intubation
  •     une sonde naso-gastrique (pour évacuer le liquide de diffusion intragastrique)
      Le corps est « utilisé » à une température ambiante d’environ 20°C, favorable à la compliance pulmonaire, et le fluide circulant est à 37°C.

     La fréquence et le débit dans les vaisseaux et les mouvements respiratoires peuvent être adaptés grâce au module externe de commande mécanique.

LES UTILISATIONS


    Le modèle est testé en chirurgie ouverte pour les prélèvements multi-organes (PMO de reins, foie, pancréas, cœur et poumon) ainsi que pour de la chirurgie cœlioscopique (laparoscopie avec chirurgie bariatrique : Sleeve)

SimLife représente un modèle d'enseignement à haut degré de réalisme, à intégrer dans l'arsenal pédagogique disponible pour la formation des chirurgiens aussi bien pour le travail d'acquisition de performance individuelle qu'une évaluation de savoir être en équipe.

LES PARTENAIRES

  Laboratoire d'Anatomie, de Biomecanique et de Simulation


Université de Poitiers

Académie nationale de chirurgie

Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes

Fondation Poitiers Université
Faculté de Médecine et de Pharmacie

Inserm


EFPMO
CHU Poitiers (Milétrie)


CNRS

Institut Prime

LES CONTACTS

Faculté de Médecine et Pharmacie - Université de Poitiers
ABS Lab / centre de don du corps
Bâtiment D1 - 6 rue de la Milétrie - TSA 51115 - 86073 POITIERS CEDEX 9
Téléphone : 05 49 45 43 51
Mails : jean.pierre.richer@univ-poitiers.fr, jean.pierre.faure@CHU-poitiers.fr, cyril.breque@univ-poitiers.fr


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr